Maternelle REP/REP+, en grève le 24 juin !

Sous prétexte de réduire les inégalités scolaires, Blanquer s’en prend à la maternelle !

En imposant le dédoublement des GS (à 14 élèves, souvent 2 groupes par classe faute de locaux), c’est toute l’organisation des écoles que cela impacte.

Les équipes veulent garder la main sur l’organisation de leurs écoles et ne pas subir les conséquences de la lubie du ministre pour le cycle des « apprentissages fondamentaux ».

Un préavis de grève intersyndicale  a été déposé pour le 24 juin afin de demander :

– que les seuils appliqués pour les classes autres que les GS dédoublées n’aboutissent pas à un alourdissement des effectifs, déjà très élevés dans notre département.

– que les contraintes sur les équipes en Éducation Prioritaire cessent de se multiplier. Il faut laisser la liberté aux équipes de répartir les classes et les élèves. Le décret n°89-122 du 24 février 1989 doit être respecté.

– que les écoles qui ont choisi de fonctionner en classes multi-âge soient libres de poursuivre leur projet dans l’intérêt des élèves.

 – que le profilage des directions d’école soit annulé. – que le droit au temps partiel des personnels nommés sur les classes dédoublées soit respecté.

– que les personnels en REP+ retrouvent leurs 18 demi-journées de formation ou concertation dont ils et elles sont privé-es depuis 2 ans.

– que les remplacements soient assurés y compris dans les classes dédoublées.

Ci-après les réponses du DASEN lors des négociations préalables :