L’intersyndicale Snes-FSU Lyon, CGT Educ’action 69 et Sud Éducation Rhône apporte son soutien à l’enseignante empêchée de faire cours

Communiqué de Presse

Les organisations syndicales Snes-FSU Lyon, CGT Educ’action 69, Sud Éducation Rhône, apportent leur soutien à la collègue du Lycée Germaine Tillion (Sain Bel) qui a été interdite d’assurer son enseignement le 3 mai dernier au motif qu’elle portait un masque aux couleurs arc-en-ciel. Selon la cheffe d’établissement, ce masque enfreignait son devoir de neutralité.

Convoquée par le Rectorat sur cette question, l’enseignante s’est vu recommander de ne plus utiliser ce masque au prétexte qu’il pouvait être perçu comme faisant la promotion de certaines « pratiques » alors qu’il n’est qu’un rappel au principe d’égalité. Il a d’ailleurs été abondamment repris par le ministère de l’éducation nationale, notamment le 17 mai pour la journée internationale de lutte contre l’homophobie, la transphobie, et contre toutes les discriminations liées aux identités de genre.

Les organisations syndicales dénoncent l’attitude de la proviseure et du rectorat qui n’a pas condamné un ordre manifestement illégal, conseillant même vivement à la collègue de s’y conformer. Les dénégations actuelles de l’administration n’y changent rien.

Les organisations syndicales réaffirment leur engagement contre toutes les formes de discrimination notamment en raison des identités sexuelles ou de genre et se battent pour que l’Éducation nationale amplifie son action. Elles réaffirment leur soutien à cette enseignante qui n’a finalement que respecté son devoir d’agente.

La collègue a déposé un recours hiérarchique auprès du recteur. Face à l’absence de réponse, les organisation syndicales du Rhône vont saisir la Défenseure des droits.

Lyon, le 01/06/2021

Snes-FSU Lyon

CGT Educ’action 69

Sud Éducation Rhône

Communiqué PDF