Les REP et REP+ ne sont plus prioritaires

« Les écoles REP et REP+ ne sont plus prioritaires pour le remplacement et je vous demande d’utiliser les moyens du dédoublement pour remplacer les enseignants absents de vos écoles. »

220 classes non remplacées la semaine dernière dans le Rhône selon les chiffres de l’inspecteur de l’académie du Rhône. La création pour septembre 2021 de 50 postes de titulaires remplaçant-e-s parait bien peu !

La situation dans les écoles où plusieurs classes ne sont pas remplacées sur des absences longues est intenable. Les élèves réparti-e-s dans les classes font monter les effectifs à 40 et rendent le non brassage des groupes demandé par le protocole sanitaire inapplicable.

Comme toujours on demande aux enseignant-e-s présent-e-s de palier les manques de l’administration dans des conditions de travail de pire en pire. En récompense, ils et elles reçoivent régulièrement un mail du DASEN les rendant responsables de la propagation du virus car ils et elles mangeraient sans masque dans les salles des maître-sse-s

Aujourd’hui, le DASEN finit de démanteler le RASED et revient sur la décision ministérielle du dédoublement des classes de CP et CE1 en REP et REP+ en demandant à ces enseignant-e-s d’assurer le remplacement de leurs collègues non remplacé-e-s.

Le dédoublement des classes de CP et CE1 en REP et REP+ s’est fait sans création de postes, faisant disparaître le dispositif « Plus de maîtres que de classe », faisant monter les effectifs des autres niveaux dans les REP et REP+ et finissant de réduire à peau de chagrin le nombre de postes de titulaires remplaçant-e-s.

Pour compenser le dispositif « plus de maitres que de classes » qui bénéficiait à tous les niveaux de l’école, les enseignant-e-s des classes dédoublées peuvent passer jusqu’à 25% de leur temps de classe à travailler avec d’autres élèves que les leurs sur des projets définis par l’équipe pédagogique. Ils et elles sont néanmoins administrativement et sur le terrain les enseignant-e-s d’élèves dont ils doivent assurer le suivi toute l’année.

Le remplacement n’est mentionné ni dans les missions des enseignant-e-s des classes de CP et CE1 dédoublés, ni dans celles des enseignant-e-s du RASED ou d’UPE2A et ne doit pas l’être. Enseigner demande la construction de relations humaines entre élèves et enseignant-e-s qui ne peuvent pas être géré-e-s comme des nombres.

Le DASEN du Rhône a décidé de ne plus donner la priorité aux REP et REP+ et revient ainsi sur le statut de ces établissements où les élèves ne bénéficient plus ni des mesures sur les effectifs, ni des dispositifs RASED, ULIS et UPE2A dont ils devraient bénéficier tout comme les élèves hors REP.