Grève reconduite au collège Jean Macé de Villeurbanne

Nous relayons le 2e communiqué des personnels du collège après une première journée de grève massivement suivie contre la suppression d’un poste de CPE. SUD éducation 69 apporte toujours, bien évidemment, son soutien aux collègues en lutte. Le rectorat ne peut rester sourd face à cette urgence.

Villeurbanne, le 5 septembre 2022,
Nous, personnels du collège Jean Macé constatons le succès de notre première journée de
mobilisation. Notre grève a été massivement suivie, l’accueil des élèves a été fortement perturbé et
aucun cours n’a pu se tenir aujourd’hui. Nous nous réjouissons également du soutien que nous ont
témoigné les familles rencontrées sur le parvis de notre établissement où nous étions rassemblés ce
matin.
Nous avons pu rappeler, à cette occasion, les motifs de notre mécontentement. Nous
continuons de dénoncer la suppression d’un demi-poste de Conseiller Principal d’Éducation (CPE).
En effet, alors que nous avions jusqu’à présent un poste et demi de CPE pour notre établissement,
nous apprenons que cette année nous devrons nous contenter d’un seul. Dans le même temps, le
nombre d’élèves reste stable : 651 contre 659 l’année passée. La collègue en poste devra donc
suivre seule 651 élèves contre 440 l’année passée. Une gageure quand on connaît l’importance des
missions du CPE ! Effectivement, avec ce demi-poste en moins, c’est le suivi des élèves et le lien
entre l’établissement et les familles qui seront fortement dégradés. Si les plus en difficultés seront
les plus pénalisés, c’est l’ensemble des élèves, des familles et des personnels qui sera impacté tant
ce poste est clé dans le bon fonctionnement d’un établissement. Cette suppression intervient dans un
contexte tendu : les difficultés économiques et sociales accrues, le décrochage accentué des élèves
les plus fragiles depuis la crise sanitaire.
Par ailleurs, nous continuons de déplorer le mépris de l’Inspection académique. Pour rappel,
à l’occasion de l’audience obtenue au moins de juillet, M. Seguin, directeur académique adjoint,
nous avait assuré que ce demi-poste était justifié. Or, nous avons découvert sa suppression fin août
sans que personne n’ait pris la peine de nous en informer. Nous avons alors immédiatement sollicité
une nouvelle audience, demande qui reste à ce jour sans réponse.
Face au silence de l’institution et déterminés à voir nos revendications satisfaites, nous,
personnels grévistes réunis en assemblée générale, avons voté massivement la reconduction de
notre mouvement de grève. Nous nous rassemblerons de nouveau demain matin devant les grilles
de notre collège avant de faire entendre nos voix aux portes du rectorat.

A propos de sudeduc69 341 Articles
Mastodon : https://mamot.fr/@sudeduc69