1er février, « Hôtel Montel » : soirée festive et revendicative

A l’occasion du 70e anniversaire de l’appel du 1er février 1954, 

les 112 occupants et le collectif Jamais Sans Toit appellent à « l’insurrection de la bonté » 

et invitent  sympathisants, voisins, élus 

à un moment festif et revendicatif jeudi 1er février à « l’hôtel Montel » 

(11, rue du Docteur Horand – Lyon 9e arrdt. – M° Valmy)

le repas sera préparé par la communauté Emmaüs de Bourgoin-Jallieu

Communiqué du collectif Jamais Sans Toit :

« Mes amis au secours ! »

Le 1er février 1954, il y a 70 ans, L’Abbé Pierre poussait sur les ondes un cri d’alarme. 

Son vibrant appel à la solidarité a permis d’éveiller les consciences sur la question des sans abris, de faire la lumière sur ces situations dramatiques trop souvent dérobées au regard du reste de la population. 

Au sein de la Métropole de Lyon, le collectif « Jamais Sans toit » agit auprès des élèves sans toit et leurs familles afin que la loi qui garantit un hébergement d’urgence soit appliquée. Il se bat pour que la Convention Internationale des Droits de l’Enfant ratifiée par la France ne reste pas lettre morte et que ses dispositions soient respectées. 

Depuis sa création il y a dix ans, le collectif a organisé plus de 160 occupations d’établissements scolaires permettant à près de 700 enfants d’y trouver refuge le temps que les pouvoirs publics assument leur mission de mise à l’abri. 

Pourtant, la situation n’a jamais été aussi dramatique. L’extrême pauvreté a explosé, et une vague de sans-abrisme déferle sur le pays. Depuis le début de l’année, 5 personnes sont mortes de froid et le nombre de sans-abri bat des records. 

A ce jour, dans la seule ville de Lyon, le nombre d’enfants sans toit est 2 fois plus important que l’an dernier à la même date et 7 fois plus qu’il y a deux ans ! Plus d’un tiers des 208 écoles maternelles et élémentaires de la 3e ville de France sont affectées par le sans-abrisme des élèves. 

Malgré les températures glaciales de début janvier le plan grand froid n’a jamais été déclenché par les services de l’Etat. 

Pour parer à l’urgence, le collectif Jamais Sans Toit a pris la décision d’occuper les locaux désaffectés de l’école Montel dans le 9e arrdt. de Lyon. Depuis le 12 janvier, 112 personnes (dont 63 enfants soit un tiers des enfants sans toit de la commune) y ont trouvé refuge.

Malgré l’annonce de la création de 300 places d’hébergement supplémentaires par la Préfecture du Rhône, les familles sont toujours dans l’attente qu’un diagnostic social soit établi et que soit mandaté un opérateur social afin d’assurer la gestion sanitaire du site par des professionnels de l’urgence sociale. 

Pour l’heure, c’est la générosité citoyenne et associative (parents d’élèves, enseignants, habitants et commerçants du quartier) qui assurent l’essentiel du ravitaillement, de la logistique et de la gestion sanitaire.

A propos de sudeduc69 538 Articles
Mastodon : https://mamot.fr/@sudeduc69