Reprise scolaire du 2 novembre : le mépris du ministre pour les personnels de l’éducation et les élèves n’a plus de limite.

Nous apprenons ce vendredi en fin de journée, alors même que la reprise scolaire est prévue lundi, que le ministre de l’éducation Nationale a revu l’organisation de la rentrée. Il refuse de banaliser au moins une journée pour organiser la reprise avec un nouveau protocole comme le lui demandaient la plupart des organisations syndicales dont SUD éducation. Pire encore, contrairement aux engagements pris, rappelés hier par le recteur de l’académie de Lyon dans un courrier daté du 29 octobre, il dénie en plus un temps de concertation aux personnels durement touchés par l’assassinat de notre collègue Samuel Paty par un fanatique religieux. Deux petites heures avant l’accueil des élèves à partir de 10h00 pour se retrouver après ce drame, pour construire pédagogiquement le nécessaire travail avec les élèves, pour préparer la minute de silence en hommage à notre collègue, c’était semble-t-il encore trop.

SUD éducation Rhône ne peut accepter un tel mépris, nous déciderons donc d’ici lundi des réponses syndicales à lui apporter. SUD éducation Rhône appelle les collègues de chaque établissement scolaire à se réunir au plus vite afin d’organiser la riposte. La fédération SUD éducation et Solidaires Fonction Publique ont d’ores et déjà déposé un préavis de grève.

Nous joignons également à ce communiqué celui de notre fédération (portant sur nos exigences pour assurer la santé des personnels et des élèves face à la deuxième vague de la pandémie de COVID-19) ainsi que le dernier communiqué de l’intersyndicale nationale.

Communiqué de presse PDF