Le devoir de réserve n’existe toujours pas !

« La liberté d’opinion est garantie aux fonctionnaires. »
Loi n° 83-634 du 13 juillet 1983 portant droits et obligations des fonctionnaires. Loi dite loi Le Pors.

Malgré les attaques récentes de l’administration qui prend les devants sur une loi (dont son article 1) qui n’est pas encore actée, le devoir de réserve est une légende.
Quand un pouvoir ne veut pas d’opposition à la politique qu’il met en place il tente de limiter toute expression contradictoire. Il en va ainsi des restrictions à la liberté de manifester ou plus simplement à la liberté de dire qu’on n’est pas content·e.
Dans l’Éducation nationale, la pratique de la hiérarchie qui invoque un «  devoir de réserve » ne repose sur aucun fondement juridique et va même à l’opposé de ce qui est promu dans les statuts de la fonction publique.
Il n’est pas rare que notre syndicat soit interpellé par des collègues qui se sont exprimé·e·s publiquement – notamment dans la presse – voire simplement qui ont apporté leur soutien à des parents d’élèves en lutte contre une fermeture de classe, pour soutenir des enfants et leur famille à la rue. Il arrive que la hiérarchie leur reproche par leur « manquement » à ce prétendu devoir de réserve.
IL NE FAUT PAS SE LAISSER FAIRE, CE DEVOIR DE RÉSERVE EST UNE LÉGENDE

comment insérer un document pdf dans cet article https://www.sud-arl.org/docrestreint.api/3703/2b87ba72d1a7679c7b4a86f97bbe2958d0b0f227/pdf/affiche_tract_droits_et_devoirs_fp.pdf