Hongrie : Le mouvement des enseignant.e.s appelle à la désobéissance civile générale pour tou.te.s les travailleu.se.rs

Source : merce.hu, 7 mars 2022, Árpad Kocsis

Le mouvement des enseignant.e.s appelle à la désobéissance civile générale pour tou.te.s les travailleuses et les travailleurs, à partir du 16 mars

Árpad Kocsis

Le 7 mars, le mouvement des enseignant.e.s a lancé un appel pour le 16, afin que le gouvernement abroge immédiatement un décret interdisant la grève. L’appel lancé par 4 enseignant.e.s, exige que le gouvernement :
“… Abroge le décret susmentionné dans les meilleurs délais, au plus tard le 11 mars 2022, afin de permettre aux enseignants de participer à une grève”



Le Mouvement des enseignant.e.s rappelle à la société et aux décideurs que “l’état de l’éducation en Hongrie est en crise”.

Les éducateurs.trices écrivent que les sureffectifs, la vétusté et le poids des programme, le délabrement des bâtiments, des installations éducatives et la considération de la profession enseignante « ne se sont pas améliorés au cours des 12 dernières années, et se sont détériorés. Il faut également faire face à une pénurie croissante d’enseignant.e.s ».

Ils et elles soulignent que les salaires des enseignant.e.s sont bas à par rapport aux indicateurs nationaux et internationaux, et ce dans un contexte d’inflation. De plus en plus de personnes sont contraintes de démissionner et la profession peine à recruter pour compenser les départs en retraite

Sans réponse du gouvernement, une action de solidarité nationale sera annoncée appelant « toutes les travailleuses et tous les travailleurs » à la désobéissance civile.


Chacun.e est invité.e à exprimer sa solidarité au cours de la journée : « mettre un ruban à carreaux sur ses vêtements ou sa voiture, mettre une chemise à carreaux ou l’arborer en drapeau aux vitrines, écrire une déclaration de solidarité, venir dans les écoles, ne pas envoyer leurs enfants à l’école ce jour-là », ils sont appelés à interrompre leur travail.

SZFE a réalisé une vidéo pour soutenir la grève des enseignants.

https://www.youtube.com/embed/w8rLYqHUCCY

PDSZ : “La grève est un droit fondamental”

Lundi, le Syndicat démocratique des enseignants (PDSZ) a également demandé l’abrogation du règlement sur le service minimum pendant la grève.

Le PDSZ écrit que :
“Alors que les normes épidémiologiques sont levées partout sauf dans les domaines sanitaires et sociaux, le gouvernement reconnaît que la référence à la situation épidémique dans les établissements publics d’enseignement n’est pas justifiée.”
Ils ajoutent que les règles imposées par le gouvernement en réponse à l’épidémie, prétextant une situation d’urgence, visent à entraver l’exercice du droit de grève.

Selon le PDSZ, un service minimum pendant une grève ne peut être réglementé que par la loi, mais il n’existe pas de loi de ce type dans le domaine de l’éducation publique. “La grève est un droit fondamental, elle ne peut être limitée au prétexte de la situation épidémiologique, qui n’a plus de raison d’être dans le domaine de l’instruction publique et de la formation professionnelle !” – écrit le syndicat.

L’ action de désobéissance civile des enseignant.e.s se déroule début février . La vague de protestations qui a enflé dans tout le pays a commencé après que 12 enseignant.e.s n’aient pas été embauché.e.s le 14 février au lycée Szent László dans le 10e arrondissement de Budapest.

Les enseignants du lycée de Kőbánya ont voulu protester contre le décret du gouvernement du 12 février, qui empêchait la grève dans le secteur de l’éducation et exigeait non seulement la garde d’enfants mais aussi un travail d’enseignement comme service minimum dans le cadre de la grève. La grève n’étant pas rémunérée, les enseignant.e.s qui souhaitaient signifier leur désaccord, devaient travailler gratuitement.

En février et mars, de plus en plus d’écoles ont rejoint le mouvement de désobéissance civile. Des manifestations ont eu lieu à plusieurs endroits, comme à Pécs .

Article en hongrois : https://merce.hu/2022/03/07/a-tanitanek-mozgalom-felszolitja-a-kormanyt-hogy-ne-allja-utjat-a-pedagogussztrajknak/

A propos de sudeduc69 356 Articles
Mastodon : https://mamot.fr/@sudeduc69