En pleine pénurie de personnel, le rectorat renvoie les AESH pour raison de santé !

Depuis le mois de juin 2022, Cécilia*, AESH de l’académie de Lyon, vit dans l’angoisse. Alors que dans tous les établissements le manque d’Accompagnant·e·s d’Élèves en Situation de Handicap est criant, le rectorat a décidé brutalement de ne pas renouveler son contrat. 

Cécilia* travaille depuis plus de 7 ans en tant qu’AESH. Reconnue pour ses compétences et sa pratique professionnelle, elle exerçait sur un poste complexe et exigeant dans une école qui accueille plusieurs classes ULIS. Cette année aurait dû lui permettre d’accéder à un CDI.

Mais Cécilia* a le tort d’être “personne vulnérable”. Pendant l’épidémie de Covid 19, l’administration, incapable de protéger efficacement ses agent·e·s, a mis en place une Autorisation Spéciale d’Absence (ASA) pour les personnes les plus à risque de développer une forme grave du Covid 19. Cécilia* est de celles-là. La liste des pathologies qui obligent à une protection particulière a bien évolué depuis le début de l’épidémie. À l’heure actuelle, elle ne recense que quelques pathologies particulièrement lourdes …

“Trouvez un poste plus en adéquation avec votre pathologie” s’est donc entendu répondre Cécilia* au moment où elle aurait pu revenir auprès des élèves. À cette brutalité s’ajoute le non-respect de la procédure puis le silence indifférent des services rectoraux à ses interpellations et à celles de notre syndicat. Cette situation n’est malheureusement pas propre à Cécilia*, ni même à l’académie de Lyon. Des cas identiques ont été relevés partout en France.

Nous dénonçons l’odieux chantage de l’administration qui place les agent·e·s en Autorisation Spéciale d’Absence puis les renvoie au prétexte qu’ils et elles ne sont pas présent·e·s sur leur lieu de travail. 

Nous dénonçons le cynisme absolu d’un employeur qui utilise des salarié·e·s en contrats précaires, payé·e·s sous le seuil de pauvreté, dans des conditions de plus en plus difficiles et qui leur refuse le droit de tomber malade et d’être absent­·e·s pour se soigner ou se protéger.

Ce non-renouvellement est en fait un licenciement déguisé.
Cécilia* doit retrouver son poste et ses élèves ! 

Aidez-nous à faire pression sur le rectorat de Lyon pour le ré-emploi de Cécilia* en signant la pétition : https://www.wesign.it/fr/education/aesh-licenciee-pour-raison-de-sante–cecilia-doit-retrouver-son-poste-et-ses-eleves

Merci pour votre soutien !

(*le prénom a été modifié)

A propos de sudeduc69 393 Articles
Mastodon : https://mamot.fr/@sudeduc69