11 Mars : manifestation à 14h place Jean Macé

La mobilisation contre la réforme des retraites ne cesse de s’accroître.

Mardi 7 mars, nous étions plus de 3 millions de personnes dans les rues dont plus de 50 000 à Lyon.

Plusieurs secteurs sont entrés dans la grève reconductible.

La mise à l’arrêt du pays le 7 mars a donc permis d’ouvrir une nouvelle page de la mobilisation : les manifestations massives sont à présent renforcées par une volonté de bloquer l’économie pour contraindre le gouvernement à retirer sa réforme.

Le 8 mars, nous étions toujours mobilisé-es : 15 000 à Lyon pour la journée internationale de lutte pour les droits des femmes.

Les personnels de l’Éducation nationale et des universités (majoritairement en grève le 7 mars) ont un rôle à jouer dans ce bras de fer puisque lorsque les écoles et les collèges sont fermés, les parents ne peuvent aller travailler, de même les fermetures de lycée ou d’université permettent à la jeunesse de se mobiliser et de participer aux actions de blocage.

La réforme des retraites est une réforme injuste qui contribue à détruire la planète en imposant de travailler plus pour produire davantage. Elle vise à détruire notre système de solidarité et va précariser encore davantage les personnes victimes d’inégalités et discriminées dans le monde du travail à commencer par les femmes, les personnes handicapées, les personnes racisées, les seniors au chômage. Au contraire, nous devrions aller vers une société plus juste socialement et écologiquement. Le gouvernement est irresponsable et sacrifie la population et notre planète pour continuer à donner toujours plus au patronat.

SUD éducation appelle tous les personnels de l’Éducation nationale et des universités à poursuivre et amplifier la mobilisation :

  • le 11 mars à Lyon, manifestation à 14h place Jean Macé : soyons encore plus nombreux et nombreuses dans la rue pour montrer notre opposition à cette réforme,  
  • réunissons-nous en Assemblée Générale pour décider de la poursuite de la grève, de la participation à des actions de popularisation de la grève et de blocage de l’économie, 
  • le 15 mars, mettons de nouveau la France à l’arrêt pour monter encore d’un cran dans la mobilisation, à l’occasion de l’étude du projet de loi par la commission mixte paritaire.
A propos de sudeduc69 539 Articles
Mastodon : https://mamot.fr/@sudeduc69