Tartufferie de conseil de discipline : Erwan Redon sanctionné

Sud Education Rhône retranscrit le communiqué du comité de soutien
lundi 28 septembre 2009

L’Inspection d’académie des Bouches-du-Rhône a confirmé vendredi 25
septembre la sanction qui pesait sur Erwan Redon, instituteur
désobéisseur marseillais. Ce dernier était convoqué le 17 septembre
dernier à une commission disciplinaire administrative pour « faute
professionnelle ».

Véritable parodie de justice qui a duré du jeudi 17 septembre 15
heures au vendredi 18 septembre 4 heures du matin, la commission a
voté la « mutation d’office ». La défense ayant préférée se retirer,
Gérard Trève, inspecteur d’académie des Bouches-du-Rhônes, soumit
cette sanction au vote lors duquel deux représentants des personnels
se sont abstenus. Cette décision qui avait valeur consultative est
confirmée par Gérard Trève qui a fait office de partie civile, de
président de la Commission administrative paritaire et d’autorité
disciplinaire.

Erwan Redon est muté dans une école située dans le 9e arrondissement
de Marseille. Prévenu ce vendredi 25 septembre par voie d’huissier, il
doit prendre ses nouvelles fonctions dès lundi prochain. Il
n’expliquera pas la situation aux élèves de sa classe de CM1 ( ???) de
l’école des Convalescents (1er arr.) dans laquelle il a pourtant fait
sa rentrée depuis bientôt un mois !

Le rapport de la commission disciplinaire évoque quatre motifs pour
justifier la « faute professionnelle » :
- le refus d’appliquer l’aide personnalisée dans le cadre imposé,
- les « rapports hiérarchiques » qui témoigneraient de certaines
insuffisances,
- les refus d’inspection,
- le refus de faire passer les évaluations.

Le comité de soutien d’Erwan Redon dénonce une nouvelle fois la
manière dont s’est déroulée la commission disciplinaire le 17
septembre dernier. Il s’indigne de la sanction qui frappe aujourd’hui
Erwan Redon, considéré par sa hiérarchie comme « insuffisant »
professionnellement et « refusant » d’appliquer docilement des
consignes avec lesquelles il n’est pas en accord ; une hiérarchie qui,
pourtant, a décidé de le nommer sur un poste vacant dans une école des
quartiers favorisés de Marseille !

Le Comité de soutien estime que l’Inspection d’académie et, en
particulier, le premier de ses représentants, ont voulu faire un
exemple d’Erwan Redon tout en faisant en sorte qu’il ne puisse plus
remettre en cause l’ordre et la hiérarchie établis.

DES IMAGES DU RASSEMBLEMENT A MARSEILLE LE 7 JUILLET


Sud Education rhône soutient pleinement l’action d’Erwan Redon.


Agenda

<<

2020

 

<<

Septembre

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
31123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
2829301234

Brèves

24 avril - La colère des quartiers populaires est légitime

Tribune unitaire parue dans le Bondy Blog, Médiapart et Regards
Ces derniers jours, l’accident (...)

15 février - Communication contre la réforme des retraites au marché de Villefranche sur saône le 15 février 2010

Communiqué de presse du collectif enseignant·e·s et gilets jaunes du Beaujolais et du (...)

4 février - Motion de la coordination nationale des facs et labos en lutte réunie les 1er et 2 février 2020 à Saint-Denis

La coordination nationale des facs et labos en lutte réunie les 1er et 2 février 2020 à Saint- (...)

11 janvier - Apéro repas de soutien pour la caisse de grève de vaulx-en-Velin

Ce samedi 11 janvier à l’Amicale du Futur à partir de 18h30. Les affiches et flyers en pj. Le lien (...)

10 janvier - Communiqué de presse du 10 janvier 2020 du collectif Beaujolais-Val de Saone Blocage du dépôt de car Transdev à Villefranche sur Saône.

Ce vendredi matin 10 Janvier à 5h15 un groupe d’environ 20 personnes s’est réuni au dépôt Transdev (...)