ELÈVES ET FAMILLES SANS LOGEMENT À LA CROIX ROUSSE : RÉQUISITION 

Communiqué de presse : Pour pallier l’incurie des pouvoirs publics, nous préparons une action importante le mardi 17 décembre et souhaitons qu’elle soit relayée par les médias.
lundi 16 décembre 2013

NOUS EXIGEONS LA RÉQUISITION LÉGALE ET ENCADRÉE DE BÂTIMENTS PUBLICS VIDES ET INOCCUPÉS AFIN QU’ILS SOIENT TRANSFORMÉS EN CENTRES D’HÉBERGEMENTS À DESTINATION DE CES FAMILLES ET GÉRÉS PAR DES ASSOCIATIONS HUMANITAIRES RECONNUES D’UTILITÉ PUBLIQUE.

Parce que, depuis le 30 novembre dernier, nous, habitants du 1er arrondissement, aidés des commerçants, des artisans et des enseignants, logeons et nourrissons des familles sans hébergement,
Parce qu’il nous paraît indigne de notre pays que des familles errent de squats insalubres en campements de fortune, en passant par les ponts, leurs voitures ou la rue pour les plus démunis,
Parce qu’il est anormal que des enfants scolarisés dans nos écoles, se retrouvent chaque nuit à subir les rigueurs hivernales, sans toit, sans chauffage,
Parce que, faute de moyens, les différentes structures sociales d’accueil, le 115, les associations à but humanitaire et les travailleurs sociaux n’arrivent plus à répondre aux besoins flagrants d’hébergement et de suivi des familles à la rue,
Parce que, à l’exception de la mairie d’arrondissement qui a soutenu notre action, AUCUN POUVOIR PUBLIC n’a répondu à notre appel,

NOUS EXIGEONS LA RÉQUISITION LÉGALE ET ENCADRÉE DE BÂTIMENTS PUBLICS VIDES ET INOCCUPÉS AFIN QU’ILS SOIENT TRANSFORMÉS EN CENTRES D’HÉBERGEMENTS À DESTINATION DE CES FAMILLES ET GÉRÉS PAR DES ASSOCIATIONS HUMANITAIRES RECONNUES D’UTILITÉ PUBLIQUE.

Parce que cette situation intolérable et inhumaine est totalement contraire à la Loi (art. L345-2-2 du code de l’action sociale des familles), et qu’il appartient au Préfet, autorité de l’État, de mettre en œuvre le droit à l’hébergement d’urgence reconnu par celle-ci,
Parce qu’il est de notre devoir de citoyens de dénoncer haut et fort cette carence caractérisée dans l’accomplissement des tâches qui incombent au Préfet.

Faut-il attendre qu’un enfant meurt de froid pour que les pouvoirs publics prennent des mesures ?

Pour pallier l’incurie des pouvoirs publics, nous préparons une action importante le mardi 17 décembre et souhaitons qu’elle soit relayée par les médias.

Contact pour précisions : 06.51.04.12.18


Sud Education soutient l’action des habitants du quartier de la Croix Rousse et participera à leur action auprès des collègues du quartier.


Agenda

<<

2020

 

<<

Septembre

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
31123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
2829301234

Brèves

24 avril - La colère des quartiers populaires est légitime

Tribune unitaire parue dans le Bondy Blog, Médiapart et Regards
Ces derniers jours, l’accident (...)

15 février - Communication contre la réforme des retraites au marché de Villefranche sur saône le 15 février 2010

Communiqué de presse du collectif enseignant·e·s et gilets jaunes du Beaujolais et du (...)

4 février - Motion de la coordination nationale des facs et labos en lutte réunie les 1er et 2 février 2020 à Saint-Denis

La coordination nationale des facs et labos en lutte réunie les 1er et 2 février 2020 à Saint- (...)

11 janvier - Apéro repas de soutien pour la caisse de grève de vaulx-en-Velin

Ce samedi 11 janvier à l’Amicale du Futur à partir de 18h30. Les affiches et flyers en pj. Le lien (...)

10 janvier - Communiqué de presse du 10 janvier 2020 du collectif Beaujolais-Val de Saone Blocage du dépôt de car Transdev à Villefranche sur Saône.

Ce vendredi matin 10 Janvier à 5h15 un groupe d’environ 20 personnes s’est réuni au dépôt Transdev (...)