NON À L’ALGÉCOLE AU COLLÈGE DES GRATTE-CIEL

Communiqué de presse du personnel du collège des Gratte-Ciel Môrice Leroux de Villeurbanne
dimanche 28 juin 2015

rassemblement devant l’Hôtel de Ville de Villeurbanne le jeudi 2 juillet à 18h00

signer la pétition initiée par l’Association des Parents d’Élèves du groupe scolaire Jean Zay de Villeurbanne : https://secure.avaaz.org/fr/petition/Monsieur_le_Maire_de_Villeurbanne_non_a_lAlgecole/

Avec les parents d’élèves, les personnels du Collège des Gratte-Ciel Môrice Leroux de Villeurbanne refusent le projet d’installation d’une école primaire provisoire dans des blocs modulaires sur le plateau sportif de l’établissement.

Ce projet a été bâti par la mairie de Villeurbanne sans aucune concertation ni avec les personnels et parents d’élèves du collège, ni avec les personnels et parents d’élèves des écoles du secteur. Conscients de la saturation des écoles villeurbannaises, nous ne pouvons cependant entendre que les autorités municipales réagissent aussi tardivement, malgré des engagements pris dès 2008, à un problème démographique connu de longue date avec un mépris affirmé pour toute considération pédagogique, pour les conditions d’étude et de travail des élèves et des personnels.

Nous ne pouvons accepter qu’une partie des installations du collège nécessaires aux activités pédagogiques et éducatives soit réquisitionnée pour un projet urbain. Comment les cours d’EPS pourront-ils être assurés avec 50% de terrains extérieurs en moins ? Envisagerait-on de délocaliser une classe de mathématiques ou de langue afin de mettre des locaux à disposition d’une école ?

Avec les parents d’élèves du collège et des écoles du secteurs
Avec les personnels des écoles du secteurs
Les personnels du collège des Gratte-Ciel Môrice Leroux appellent à un :

rassemblement devant l’Hôtel de Ville de Villeurbanne le jeudi 2 juillet à 18h00

Villeurbanne, le 26 juin 2015


Communiqué de presse de la FCPE du collège des Gratte-Ciel - Môrice Leroux

200 élèves de primaires dans une « Ecole provisoire » à Villeurbanne

Villeurbanne, le 20 juin 2015 -

Les parents d’élèves et la communauté pédagogique du collège Môrice Leroux de Villeurbanne ont appris cette semaine que la mairie de Villeurbanne veut dès janvier 2016 installer des bâtiments provisoires dans l’enceinte du collège destinés à accueillir environ 200 élèves de primaire de CM1 et CM2 prélevés dans différents groupes scolaires de Villeurbanne pour la rentrée 2016.

Les 3 écoles primaires pourtant promises depuis 2008 n’ont jamais vu le jour, malgré les nombreuses alertes des associations de parents d’élèves du primaire et les écoles existantes sont maintenant sursaturées.

Lors d’une réunion au collège Môrice Leroux jeudi 18 juin en présence de Damien Berthillier, adjoint à l’Education à la mairie de Villeurbanne, les professeurs du collège ont souligné que le projet avait été conçu « sans les professionnels et parents du collège » mais aussi sans tenir informés les directeurs des écoles primaires des alentours. Selon M. Berthillier, « les écoles concernées ne sont pas connues » à ce jour.

- Les bâtiments préfabriqués seront installés sur les terrains de sport du collège, privant de fait ses 670 élèves des installations sportives, sans qu’aucune alternative ne soit pour l’instant proposée. Actuellement, les installations sportives de Villeurbanne sont elles aussi saturées. Mme Hazotte, principale du collège, a indiqué qu’il serait impossible d’assurer les cours d’EPS à la rentrée.

- L’installation des bâtiments réduira également de moitié l’espace disponible pour les
récréations. Ce collège est en zone de prévention de la violence et l’utilisation de tous les terrains de sports lors des récréations permet au quotidien de maintenir une certaine tranquillité. Cela nous paraît aller à l’encontre de la réforme du collège portée par Mme Vallaud Belkacem.

- Les travaux nécessaires, qui dureront plusieurs mois, seront évidemment préjudiciables aux élèves et aux professeurs travaillant dans l’établissement

- Le restaurant scolaire du collège ne peut accueillir d’élèves supplémentaires, en raison de sa taille et du très grand nombre d’élèves déjà présents.

M. Berthillier a reconnu la « légitimité » des questions lui étant posées mais n’a apporté aucune réponse satisfaisante, ni aucune explication à la précipitation dans laquelle ce projet semble être mené.

Interrogé sur les risques de fuite dans le privé que pourrait entraîner la mise en œuvre de ce projet, tant dans les écoles concernées que dans le collège Môrice Leroux, l’adjoint à l’Education a simplement répondu qu ’il « réitérait toute sa confiance aux différents acteurs pour éviter la fuite dans le privé ». Aucun moyen n’a été avancé.


Agenda

<<

2020

 

<<

Octobre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2829301234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930311

Brèves

24 avril - La colère des quartiers populaires est légitime

Tribune unitaire parue dans le Bondy Blog, Médiapart et Regards
Ces derniers jours, l’accident (...)

15 février - Communication contre la réforme des retraites au marché de Villefranche sur saône le 15 février 2010

Communiqué de presse du collectif enseignant·e·s et gilets jaunes du Beaujolais et du (...)

4 février - Motion de la coordination nationale des facs et labos en lutte réunie les 1er et 2 février 2020 à Saint-Denis

La coordination nationale des facs et labos en lutte réunie les 1er et 2 février 2020 à Saint- (...)

11 janvier - Apéro repas de soutien pour la caisse de grève de vaulx-en-Velin

Ce samedi 11 janvier à l’Amicale du Futur à partir de 18h30. Les affiches et flyers en pj. Le lien (...)

10 janvier - Communiqué de presse du 10 janvier 2020 du collectif Beaujolais-Val de Saone Blocage du dépôt de car Transdev à Villefranche sur Saône.

Ce vendredi matin 10 Janvier à 5h15 un groupe d’environ 20 personnes s’est réuni au dépôt Transdev (...)