Menaces, agressions, saluts nazis, cris de singes et homophobie au programme de la marche solidaire de samedi dernier

communiqué du collectif de vigilance après la manifestation homophobe du 17 novembre
mardi 20 novembre 2012

Les organisateurs de la marche « solidaire » voulant faire du chiffre, ont ratissé très large sur toute la région Sud-Est et ont tenté de faire croire d’une part, qu’elle était « apolitique » alors que tous les
élu(e)s de droite étaient là ainsi que l’extrême-droite comme nous l’avions annoncé ; et d’autre part qu’elle était « a-confessionnelle » alors que Mr Barbarin a donné son onction aux côtés des
représentants des Cultes Musulmans !

Il s’est agi d’une vaste manipulation de l’opinion jouant sur les peurs et la haine de l’autre.

Il est impossible de revenir à un « âge d’or » mythique de la « famille traditionnelle » qui n’a jamais
existé mais de faire évoluer notre société vers une réelle égalité des droits pour toutes et tous.

Les organisateurs doivent assumer tout ce qui s’est passé ce samedi 17 novembre.

Comme nous l’avions annoncé dans notre communiqué de presse commun avec le Collectif lesbien
et la Lesbian and Gay Pride de Lyon, la « marche solidaire » a donné lieu à un véritable déferlement
homophobe/lesbophobe et raciste.

En effet, ayant les mains libres car n’organisant pas la manifestation et ayant à priori carte blanche,
les groupes fascistes locaux et régionaux ont pu s’en donner à coeur joie durant tout le parcours.
En plus des intégristes religieux, des identitaires et des frontistes, la présence des membres du feu
Burker Korps Lyon (néo nazis), de certains prévenus dans l’affaire de Villeurbanne, de nationalistes
autonomes, de l’oeuvre française et des jeunesses nationalistes de Gabriac ont donné lieu à des
scènes inqualifiables :

- menaces verbales et physiques de la part de l’élu Front National Yvan Bendetti, président de
l’oeuvre française et d’Alexandre Gabriac sur des représentant-e-s des différentes
associations défendant le droit à l’égalité. Et ce sans que les organisateurs ou les autorités
publiques n’interviennent ;

- Cris de singes, saluts nazis à l’adresse d’une personne ayant seulement voulu protester sur
son balcon à ce défilé et qui a eu comme tort de ne pas être blanche de peau ;

- Agression de passants près de la Place des Terreaux dont un évacué par les pompiers (les
forces de l’ordre en sous-nombres n’ont pu éviter ce lynchage) et dans le métro en fin de
manifestation ;

- Des fascistes ayant terrain libre pour « chasser » pendant une demi-heure non loin de cette
même place alors que le cortège continuait son chemin en direction de Bellecour aux cris de
« Une seule couleur : White Power » ;

- Propos homophobes/lesbophobes mélangeant volontairement l’homosexualité, l’inceste, la
pédophilie et la zoophilie !
Ce défilé du 17 novembre a donné aux rues lyonnaises des accents haineux appelant à la violence
physique et verbale.

Il ne pouvait en être autrement vu les organisations appelant à cette marche !

OUI A L’EGALITE DES DROITS POUR TOUS ET TOUTES !


Agenda

<<

2020

 

<<

Septembre

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
31123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
2829301234

Brèves

24 avril - La colère des quartiers populaires est légitime

Tribune unitaire parue dans le Bondy Blog, Médiapart et Regards
Ces derniers jours, l’accident (...)

15 février - Communication contre la réforme des retraites au marché de Villefranche sur saône le 15 février 2010

Communiqué de presse du collectif enseignant·e·s et gilets jaunes du Beaujolais et du (...)

4 février - Motion de la coordination nationale des facs et labos en lutte réunie les 1er et 2 février 2020 à Saint-Denis

La coordination nationale des facs et labos en lutte réunie les 1er et 2 février 2020 à Saint- (...)

11 janvier - Apéro repas de soutien pour la caisse de grève de vaulx-en-Velin

Ce samedi 11 janvier à l’Amicale du Futur à partir de 18h30. Les affiches et flyers en pj. Le lien (...)

10 janvier - Communiqué de presse du 10 janvier 2020 du collectif Beaujolais-Val de Saone Blocage du dépôt de car Transdev à Villefranche sur Saône.

Ce vendredi matin 10 Janvier à 5h15 un groupe d’environ 20 personnes s’est réuni au dépôt Transdev (...)