Les enseignante·e·s du lycée C. Bernard de Villefranche sur Saône écrivent aux parents d’élèves à propos des E3C

Sud Education relaie leur communication et les soutient dans leurs revendications.
dimanche 19 janvier 2020

Lettre d’information aux parents d’élèves de la Cité Scolaire Claude Bernard Mesdames et Messieurs les parents d’élèves,

Les première épreuves de contrôle continu du Bac 2021 prévues par la réforme du lycée sont organisées au lycée Claude Bernard pour les classes de premières la semaine du 20 Janvier. Les enseignants du Lycée Claude Bernard souhaitent par la présente, informer les familles des élèves sur ces épreuves de contrôle continu.

Le Baccalauréat est un diplôme indispensable à l’entrée dans les études supérieures. Ce diplôme est depuis toujours un diplôme national qui permet de gommer les inégalités entre les candidats ; qu’importe l’établissement dans lequel il est passé. Cette égalité des élèves, quels que soient leur origine ou leur environnement social, et qui est au cœur du principe républicain de l’Education Nationale, est aujourd’hui bafouée par la réforme du Bac.
En effet, l’organisation des épreuves communes de contrôle continu (E3C) amorce l’idée d’un baccalauréat local, qui n’aurait pas la même valeur selon les lycées. Les établissements gèrent seuls l’organisation des épreuves d’E3C, pour un diplôme qui est censé être national.

A l’heure où les E3C débutent, la rupture d’égalité entre les élèves se fait de plus en plus prégnante. Les sujets proposés dans la Banque Nationale de Sujets (BNS) présentent des niveaux de difficulté différents, ce qui accentue le traitement inégal des candidats. De même, certains sujets depuis plusieurs jours fuitent sur les réseaux sociaux. Pour toutes ces raisons, nous enseignants, considérons que ces épreuves sont donc très dommageables pour la pérennité d’un système d’éducation nationale républicain, garantissant l’égalité entre les candidats et permettant d’offrir sa chance à tous les élèves.
De plus, cette réforme improvisée et impréparée, dans laquelle nous avons été peu concertés, ne nous a pas permis pas de préparer nos élèves efficacement. En outre, nous refusons de cautionner :
- L’imposition de sujets erronés et parfois hors-programme que nous ne pouvons modifier.
- Des épreuves qui arrivent trop tôt dans le calendrier, avec en outre une BNS ouverte tardivement.
- Une organisation qui engendre de l’anxiété et du stress chez les élèves constamment évalués à partir du mois
de janvier de l’année de première jusqu’au mois de juin de la Terminale.
- Le caractère précipité de ces épreuves, d’autant plus que nous ne savons toujours en quoi consisteront les
épreuves de Terminale en 2021.
La préparation à ces épreuves étant ainsi superficielle, le bachotage est de mise. Les élèves ne peuvent plus être en position de réflexion face à leurs apprentissages en ayant cette épée de Damoclès que sont les E3C au-dessus de leurs têtes.

Les conditions normales de passage d’un examen ne sont pas réunies : 35 élèves par classe dans une salle de cours standard, 2 élèves par table, 1 seul professeur pour surveiller. Enfin, ces épreuves se dérouleront sur des journées de cours non banalisées et les élèves auront à faire face à une surcharge de travail considérable.

Aux vues de ces constats, les professeurs du Lycée Claude Bernard contestent et se désolidarisent de la réforme du Bac 2021 et en particulier des E3C, car cette réforme contrevient aux principes, au bon fonctionnement et à la mission de l’Education Nationale.

PDF - 67.2 ko

Brèves

15 février - Communication contre la réforme des retraites au marché de Villefranche sur saône le 15 février 2010

Communiqué de presse du collectif enseignant·e·s et gilets jaunes du Beaujolais et du (...)

4 février - Motion de la coordination nationale des facs et labos en lutte réunie les 1er et 2 février 2020 à Saint-Denis

La coordination nationale des facs et labos en lutte réunie les 1er et 2 février 2020 à Saint- (...)

11 janvier - Apéro repas de soutien pour la caisse de grève de vaulx-en-Velin

Ce samedi 11 janvier à l’Amicale du Futur à partir de 18h30. Les affiches et flyers en pj. Le lien (...)

10 janvier - Communiqué de presse du 10 janvier 2020 du collectif Beaujolais-Val de Saone Blocage du dépôt de car Transdev à Villefranche sur Saône.

Ce vendredi matin 10 Janvier à 5h15 un groupe d’environ 20 personnes s’est réuni au dépôt Transdev (...)

8 janvier - Communiqué du collectif éducation Beaujolais Val-de- Saône

Communiqué du collectif éducation Beaujolais Val-de- Saône réuni le 8 janvier 2020 à la bourse du (...)