Jamais sans toit : nouvelles occupations d’école (RASSEMBLEMENT DU 6 MAI ANNULE)

dimanche 3 mai 2015

De nouvelles occupations d’école dans l’agglomération

Le collectif Jamais sans Toit poursuit sa mobilisation pour les familles à la rue

Le collectif Jamais Sant Toit dénonce la situation des familles sans logement depuis le 20 novembre, avec plus d’une dizaine d’établissements scolaires occupés de décembre à mars. Deux nouvelles écoles ont enclenché des occupations pour permettre à des familles, dont les enfants sont scolarisés, de ne pas dormir dehors. Ainsi l’école Ampère à Oullins est occupée depuis le 7 avril pour accueillir 3 familles dont 7 enfants, et l’école Mazenod (Lyon 3ème) est occupée depuis le 26 avril afin de permettre à 2 familles dont 4 enfants de ne pas dormir dehors avant de retourner chaque matin à l’école. Les situations de ces familles sont particulièrement délicates, c’est le cas d’un papa qui est par exemple dialysé trois fois par semaine. Ces occupations se poursuivront afin que le Préfet fasse appliquer la loi française, l’hébergement étant un droit inconditionnel (l’article 3452-2 du Code de l’Action sociale et des familles, qui a force de loi stipule : « Toute personne en situation de détresse a accès, sans aucune condition de régularité de situation, à tout moment à un hébergement d’urgence. »)

Le collectif Jamais Sans Toit dénonce également la destruction du camp qui était cours D’Herbouville (Lyon 1er) et le harcèlement policier que subisse les familles afin qu’elles ne s’installent pas dans de nouveaux lieux. Cette politique est totalement inhumaine, les enfants étant chassés de lieux et lieux mais allant malgré tout chaque matin à l’école. Ceux-ci sont scolarisés à l’école Servet (Lyon 1er).

Le collectif Jamais Sans Toit tient également à saluer l’assignation du préfet au tribunal administratif par une centaine de personnes afin que celui-ci fasse appliquer la loi, notamment l’article 3452-2 du Code de l’Action sociale et des familles et l’obligation faite à l’état d’ offrir des conditions d’accueil dignes aux demandeurs d’asile pendant le temps de traitement de leur dossier.

Le collectif tient à rappeler que de nombreuses solutions sont possibles sur l’agglomération, notamment les innombrables logements vides qui sont la propriété des collectivités territoriales.

Le collectif Jamais Sans Toit sollicite donc une audience auprès du nouveau préfet et appelle à un rassemblement mercredi 6 mai à 17H00 devant la préfecture, afin que des réelles solutions soient proposées et que la loi soit appliquée.

RASSEMBLEMENT ANNULE - LA PRÉFECTURE ACCORDE AUDIENCE AU COLLECTIF LE 12 MAI

source Rebellyon


Agenda

<<

2020

 

<<

Septembre

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
31123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
2829301234

Brèves

24 avril - La colère des quartiers populaires est légitime

Tribune unitaire parue dans le Bondy Blog, Médiapart et Regards
Ces derniers jours, l’accident (...)

15 février - Communication contre la réforme des retraites au marché de Villefranche sur saône le 15 février 2010

Communiqué de presse du collectif enseignant·e·s et gilets jaunes du Beaujolais et du (...)

4 février - Motion de la coordination nationale des facs et labos en lutte réunie les 1er et 2 février 2020 à Saint-Denis

La coordination nationale des facs et labos en lutte réunie les 1er et 2 février 2020 à Saint- (...)

11 janvier - Apéro repas de soutien pour la caisse de grève de vaulx-en-Velin

Ce samedi 11 janvier à l’Amicale du Futur à partir de 18h30. Les affiches et flyers en pj. Le lien (...)

10 janvier - Communiqué de presse du 10 janvier 2020 du collectif Beaujolais-Val de Saone Blocage du dépôt de car Transdev à Villefranche sur Saône.

Ce vendredi matin 10 Janvier à 5h15 un groupe d’environ 20 personnes s’est réuni au dépôt Transdev (...)