Grève des assistant-es d’éducation du LP Tony Garnier à Bron

lundi 13 novembre 2017

Depuis plusieurs semaines, de multiples incidents violents ont éclaté au sein du lycée professionnel du Bâtiment Tony Garnier de Bron.

Des professeurs, conseillères principales d’éducation et assistants d’éducation ont été victimes d’insultes, de menaces, de diverses agressions verbales et de manque de respect continu de la part des élèves.

Les élèves ayant été à l’origine de ces incidents n’ont pas été pris en charge de manière adéquate par la direction avec des délais entre les faits et les sanctions extrêmement longs et surtout des sanctions minimes au vu des actes perpétrés.

À cela s’ajoutent des retards systématiques voire une omission totale des tâches administratives de la part de la direction qui nous pénalisent et créent des tensions entre les élèves, les parents d’élèves et la vie scolaire qui se trouve en première ligne.

Comme chaque année nous faisons face à l’afflux d’élèves issus de REP+, des élèves de SEGPA et nouvellement, des ULIS sans avoir pour autant la classification REP+ et ce, avec un poste en moins d’assistant d’éducation.

Au contact direct des élèves toute la journée, étant garants d’un cadre pour que ces élèves puissent au mieux évoluer au sein de l’établissement et de leur scolarité, faisant office de tampon quant aux éléments perturbateurs, nous ne pouvons continuer à voir notre travail discrédité et sapé de la sorte.

Nous ne pouvons plus être cohérents devant les élèves et ne pouvons être moteurs d’un apaisement des conflits et du climat scolaire si, même au sein de la direction, notre autorité et notre légitimité n’est ni écoutée, ni suivie.

Nous, assistants d’éducation, suite à l’accumulation de ces incidents violents avec des élèves (menaces, insultes, agressions verbales), à la non-prise en charge adéquate de ces incidents par la direction mais également de nos alertes et interpellations répétées et restées sans réponse, nous mettons en grève le 14/11/2017.

Ce que nous signifions par ce mouvement de grève est notre profond regret du mépris qu’il est témoigné à notre égard en tant qu’assistants d’éducation et une dégradation continue de nos conditions de travail.

Ce climat délétère perdure depuis plusieurs semaines et ne peut se poursuivre. Nous demandons par ce mouvement :

- Que les tâches administratives qui doivent être assurées par la direction soient effectivement prises en charge ;

- Que des sanctions adaptées soient proposées et décidées en concertation avec l’équipe pédagogique et les victimes des agressions perpétrées ;

- Que le délai de sanction soit le plus court possible à partir du moment de la connaissance des faits afin de rester légitime et cohérent.

Sitôt connue notre volonté de nous mettre en grève, l’équipe des professeurs du lycée Tony Garnier a manifesté sa solidarité et son soutien au personnel de la vie scolaire et son intention de se joindre à ce mouvement.

Les assistant-es d’éducation
du Lycée Professionnel du Bâtiment Tony Garnier


Agenda

<<

2020

 

<<

Juillet

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
293012345
6789101112
13141516171819
20212223242526
272829303112

Brèves

24 avril - La colère des quartiers populaires est légitime

Tribune unitaire parue dans le Bondy Blog, Médiapart et Regards
Ces derniers jours, l’accident (...)

15 février - Communication contre la réforme des retraites au marché de Villefranche sur saône le 15 février 2010

Communiqué de presse du collectif enseignant·e·s et gilets jaunes du Beaujolais et du (...)

4 février - Motion de la coordination nationale des facs et labos en lutte réunie les 1er et 2 février 2020 à Saint-Denis

La coordination nationale des facs et labos en lutte réunie les 1er et 2 février 2020 à Saint- (...)

11 janvier - Apéro repas de soutien pour la caisse de grève de vaulx-en-Velin

Ce samedi 11 janvier à l’Amicale du Futur à partir de 18h30. Les affiches et flyers en pj. Le lien (...)

10 janvier - Communiqué de presse du 10 janvier 2020 du collectif Beaujolais-Val de Saone Blocage du dépôt de car Transdev à Villefranche sur Saône.

Ce vendredi matin 10 Janvier à 5h15 un groupe d’environ 20 personnes s’est réuni au dépôt Transdev (...)