Déclaration liminaire de SUD Éducation > CAEN du 2 juin 2014

mardi 3 juin 2014

Monsieur le préfet,
> Madame la rectrice,
> Madame la vice-présidente,
> Mesdames et messieurs,
>
> Le CAEN réuni ce jour doit examiner, entre autres, le projet de convention cadre « pour une vision partagée de la refondation de l’école ».
>
> Cette convention établit quatre champs d’action pour les politiques éducatives partagées de l’État et de la Région, parmi lesquels « les conditions de réussite des élèves », « le développement de politiques préparant les élèves à vivre en société et à devenir des citoyens responsables et libres, conscients des principes et des règles qui fondent la démocratie », « la mobilité européenne et internationale ».
>
> Parlant des conditions de réussite des élèves, la convention pointe la nécessité « d’améliorer la vie et le climat scolaires permettant une école accueillante et bienveillante ouverte sur son territoire ».
>
> Cette convention dit encore que doivent être poursuivis les objectifs suivants, parmi d’autres :
>
> « réduire les inégalités scolaires et culturelles ;
>
> faciliter la poursuite d’études [des jeunes rhônalpins] [Š] ;
>
> renforcer l’ouverture européenne et internationale [Š] ;
>
> favoriser l’engagement des jeunes et la citoyenneté ».
>
>
> SUD Éducation partagerait globalement ces objectifs, s’ils n’étaient pas, hélas, d’ores et déjà démentis par les faits.
>
> Depuis le 31 mars 2014 en effet, Alkasim, jeune tchadien inscrit en 1re année CAP « maintenance des engins de travaux publics » au LP Becquerel à Décines, dort à la maison d’arrêt de Corbas. Il y restera jusqu’à la fin du mois de juillet.
>
> Depuis le 14 mai, Narek, jeune russe inscrit en 1re année CAP « froid et climatisation » au LP Edmond Labbé à Oullins, dort dans la même prison qu’Alkasim. Il y restera jusqu’à la mi-juillet.
>
> Quel crime ont commis ces deux jeunes lycéens ? Aucun.
>
> Sur la base de tests osseux qui ont attribué un âge compris entre 17 et 35 ans pour Alkasim et entre 19 et 29 ans pour Narek (l’assemblée pourra apprécier la précision scientifique de ces tests osseuxŠ), le premier a été condamné à quatre mois de prison ferme, le second à deux mois de prison ferme pour avoir menti sur leur âge et donc fraudé l’aide sociale à l’enfance.
>
> Alkasim et Narek ne sont pas des cas isolés.
>
> De plus en plus, la Police de l’Air et des Frontières et le parquet du Rhône utilisent cette arnaque des tests osseux (un examen médical auquel ont renoncé de nombreux pays et que le Haut conseil de la Santé publique recommande d’abandonnerŠ) pour attribuer des âges fantaisistes à des jeunes qui avaient placé tout leur espoir dans une éducation et une formation qui les verraient devenir des citoyens de ce pays.
>
> Cette pratique des tests osseux doit cesser, tout de suite.
>
> SUD Éducation, avec le Réseau Éducation Sans Frontières, exige la libération immédiate d’Alkasim et de Narek, ainsi que leur retour en classe, où les attendent impatiemment leurs camarades et leurs professeurs.
>
> La Région et le Rectorat doivent intervenir en ce sens.
>
> La Préfecture du Rhône ne doit pas prendre de mesure d’éloignement contre ces deux jeunes, lorsqu’ils seront libérés.
>
> Tant que des lycéens comme Alkasim et Narek dormiront en prison, tant que les migrants seront criminalisés, tant que des Obligations de Quitter le Territoire frapperont les lycéens sans papiers, les objectifs contenus dans la convention que nous examinerons tout à l’heure ne seront jamais réalisés.
>
> Ils ne seront que de simples mots, creux et vides de sens.


Agenda

<<

2020

 

<<

Septembre

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
31123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
2829301234

Brèves

24 avril - La colère des quartiers populaires est légitime

Tribune unitaire parue dans le Bondy Blog, Médiapart et Regards
Ces derniers jours, l’accident (...)

15 février - Communication contre la réforme des retraites au marché de Villefranche sur saône le 15 février 2010

Communiqué de presse du collectif enseignant·e·s et gilets jaunes du Beaujolais et du (...)

4 février - Motion de la coordination nationale des facs et labos en lutte réunie les 1er et 2 février 2020 à Saint-Denis

La coordination nationale des facs et labos en lutte réunie les 1er et 2 février 2020 à Saint- (...)

11 janvier - Apéro repas de soutien pour la caisse de grève de vaulx-en-Velin

Ce samedi 11 janvier à l’Amicale du Futur à partir de 18h30. Les affiches et flyers en pj. Le lien (...)

10 janvier - Communiqué de presse du 10 janvier 2020 du collectif Beaujolais-Val de Saone Blocage du dépôt de car Transdev à Villefranche sur Saône.

Ce vendredi matin 10 Janvier à 5h15 un groupe d’environ 20 personnes s’est réuni au dépôt Transdev (...)