Conférence-débat sur la souffrance au travail

Vendredi 9 mars 12h30 - Amphi Gouy Bat Lippman - Campus de la Doua - Tram T1 Lyon 1
vendredi 2 mars 2012

Conférence/débat avec Philippe Davezies, Enseignant-chercheur en médecine et santé au travail

La souffrance au travail n’est plus un tabou, mais elle est trop souvent réduite à des difficultés personnelles et un mal-être pour lesquels proposer un accompagnement individuel serait la réponse.
Or cette souffrance est avant tout due à des choix organisationnels qui produisent des conditions de travail dégradées : individualisation des carrières, précarité, mise en concurrence, déstructuration des organisations, contradictions dans l’activité ...

Peut-on identifier les mécanismes managériaux qui génèrent de la souffrance ? Comment montent-ils en puissance ? Quelles sont les pistes d’action pour reprendre la main sur le travail ?


Documents joints

PDF - 120 ko

Commentaires  (fermé)

Agenda

<<

2020

 

<<

Septembre

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
31123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
2829301234

Brèves

24 avril - La colère des quartiers populaires est légitime

Tribune unitaire parue dans le Bondy Blog, Médiapart et Regards
Ces derniers jours, l’accident (...)

15 février - Communication contre la réforme des retraites au marché de Villefranche sur saône le 15 février 2010

Communiqué de presse du collectif enseignant·e·s et gilets jaunes du Beaujolais et du (...)

4 février - Motion de la coordination nationale des facs et labos en lutte réunie les 1er et 2 février 2020 à Saint-Denis

La coordination nationale des facs et labos en lutte réunie les 1er et 2 février 2020 à Saint- (...)

11 janvier - Apéro repas de soutien pour la caisse de grève de vaulx-en-Velin

Ce samedi 11 janvier à l’Amicale du Futur à partir de 18h30. Les affiches et flyers en pj. Le lien (...)

10 janvier - Communiqué de presse du 10 janvier 2020 du collectif Beaujolais-Val de Saone Blocage du dépôt de car Transdev à Villefranche sur Saône.

Ce vendredi matin 10 Janvier à 5h15 un groupe d’environ 20 personnes s’est réuni au dépôt Transdev (...)