Communiqué des Iris Irrités (Villeurbanne)

Personnels mécontents et/ou en grève du Collège Les Iris le 31 janvier 2012
mardi 7 février 2012

Y’en a marre ! Depuis plusieurs années, les multiples décisions politiques ne sont allées que dans un sens : la casse de l’Education Nationale, et plus particulièrement de celle de l’Education Prioritaire. Situé à la périphérie de Villeurbanne, le Collège les Iris accueille une majorité d’élèves de situations sociales, économiques, scolaires difficiles. Ceci étant, l’investissement des personnels fait que ce collège voit ses résultats au Brevet s’aligner sur les moyennes académiques et l’orientation des élèves montre que le travail engagé porte ses fruits.

Seulement, dans ce collège de près de 600 élèves, comme dans les autres, les moyens ne font que baisser, des postes d’enseignants et de surveillants sont supprimés. Le nombre d’élèves par classe augmente ce qui, à terme, pénalise le suivi et la réussite de nos élèves. Comment en effet assurer un suivi individualisé des élèves et assurer des cours avec des classes à 27 élèves, alors que même les salles de sciences ne sont conçues que pour 24 ?

Les incivilités et les violences se multiplient entre les élèves et envers les adultes ce qui est révélateur d’une situation qui se dégrade. Les postes de vacataires non formés mettent en danger les équipes pédagogiques. Les moyens annoncés cette année, tant en postes qu’en surveillants, sont en deçà des besoins requis pour maintenir les objectifs en Education prioritaire : un nombre d’élèves en classe tenant compte des réalités locales, remédiation, soutien, orientation, sorties et projets culturels.

Le constat est le même que celui que nous avions déjà formulé les années précédentes. Nous avions été reçus par la Mairie de Villeurbanne, Mme Crozon, députée, et Mme Chuzeville, vice-présidente du Conseil Général. Le rectorat n’avait pas daigné nous rencontrer.

On est usés et révoltés par cette casse de l’Education Nationale. Les quelques annonces sur certains établissements sont les arbres qui cachent une forêt élaguée depuis des années : elle ne peut plus oxygéner notre société. Il faut donc prendre conscience de ces choix politiques (et économiques) qui sapent le travail et l’énergie des équipes pédagogiques, et au final, la réussite de nos enfants.
Nous, Personnels des Iris Irrités, attendons donc : un poste supplémentaire de Conseiller Principal d’Education, deux postes de surveillants, quatre postes pérennes d’enseignants formés, et surtout un effectif de classe systématiquement inférieur à 24 élèves.


Pour les contacter : les.iris.irrités@gmail.com


Agenda

<<

2020

 

<<

Septembre

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
31123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
2829301234

Brèves

24 avril - La colère des quartiers populaires est légitime

Tribune unitaire parue dans le Bondy Blog, Médiapart et Regards
Ces derniers jours, l’accident (...)

15 février - Communication contre la réforme des retraites au marché de Villefranche sur saône le 15 février 2010

Communiqué de presse du collectif enseignant·e·s et gilets jaunes du Beaujolais et du (...)

4 février - Motion de la coordination nationale des facs et labos en lutte réunie les 1er et 2 février 2020 à Saint-Denis

La coordination nationale des facs et labos en lutte réunie les 1er et 2 février 2020 à Saint- (...)

11 janvier - Apéro repas de soutien pour la caisse de grève de vaulx-en-Velin

Ce samedi 11 janvier à l’Amicale du Futur à partir de 18h30. Les affiches et flyers en pj. Le lien (...)

10 janvier - Communiqué de presse du 10 janvier 2020 du collectif Beaujolais-Val de Saone Blocage du dépôt de car Transdev à Villefranche sur Saône.

Ce vendredi matin 10 Janvier à 5h15 un groupe d’environ 20 personnes s’est réuni au dépôt Transdev (...)