Compte rendu rendu de l’AG du 12 Mars à la Bourse du Travail de Lyon suite à la manif

mercredi 17 mars 2010

Compte rendu de l'AG du 12 Mars à la Bourse du Travail de Lyon suite à la manif à l'appel de CGT, CNT et SUD Education


I- Tour des établissements représentés.

  1. Collège Schoelcher (la Duchère).

    Une demande de rallonge de DHG de 60 heures, une demande d'audience, un courrier aux élus, contacts avec la préfecture. Ils aimeraient un mouvement plus large, ont tracté sur la Duchère (l'accueil a été bon). Ils veulent un rendez-vous dès la semaine prochaine (seront en grève le 18).

  2. Théodore Monod (Bron)

    Actions en direction des familles, AG vendredi après midi du 12.

  3. LP Berard à (Amberieux)

    Grève de 24 h avant les vacances et blocus mené avec les élèves.

  4. LP Gabriel Voisin (Bourg en Bresse)

    En grève tournante depuis 15 jours. Audience au Rectorat qui a répondu qu'il n'avait pas les moyens de donner plus. Il faut investir les lieux de pouvoir. Le sénateur de l'Ain a parlé des LP en lutte en séance au sénat.

  5. LP Seguin/ Lycée Samba

    Grève avant les vacances qui a permis de récupérer 1 poste sur 4. Pour le reste « démerdez-vous pour gérer la misère ». Ne sont pas pour que l'on attende le national mais pour que l'on construise dès le mois de mars des actions en local.

  6. LT/LP Mimard (St Etienne)

    Une journée de grève avant les vacances pour la DHG. Audience au Rectorat qui a donné 6 heures postes et 6 HSA pour acheter la paix sociale. Ils avaient posé un préavis pour le jeudi de la rentrée, mais la rencontre accordée du coup par le Rectorat a suspendu cette journée de grève. Il faut une révision budgétaire pour l'Education, c'est une question à pousser au national. Il faut mettre cela en perspective pour le 23 avec les retraites.

  7. Collège Barbusse (Vaulx-en-Velin)

    En grève du 8 au 12 mars pour récupérer 50 heures postes afin de maintenir les dispositifs d'aide et les dédoublements en science. Grève suivie à plus de 90 %, grosse couverture médiatique, action devant l'IA au moment où l'IA recevait une délégation des personnels (l'éducation prioritaire à la poubelle + enfumage de l'IA à coup de merguez grillées), tracts en direction de la population (marché du Mas le samedi et mercredi), rencontre sur le collège avec l'IA adjoint qui a encensé les dispositifs pédagogiques menés avant d'expliquer qu'il n'avait plus les moyens de les faire fonctionner, séquestration du principal pour que l'IA maintienne la réunion à laquelle elle s'était engagée devant les personnels avant de se dédire deux heures après par téléphone, occupation du collège le jeudi soir. Le collège a finalement obtenu 18 HP. Les parents ont lancé une pétition. Les collègues travaillent à la poursuite du mouvement.

  8. Collège des Noirettes (Vaulx-en-Velin)

    Audience la semaine dernière pour demander des heures. Il leur a été demandé d'attendre une hypothétique rallonge en Juin en fonction des moyens qui resteraient. Il faudra peut-être relancer également la mobilisation en Juin ?

  9. Collège Longchambon (Lyon8)

    Mobilisés et en grève du 9 au 12 Mars suite au passage des collègues de Barbusse. 90% de grévistes le mercredi. Ils ont préparé leur audience à l'IA qui a été avancée du 17 au 12. Ils n'ont rien obtenu niveau rallonge. Ils devaient se réunir le soir même pour envisager les suites.

  10. LP Beauregard (Montbrison)

    Mobilisés avant les vacances. 2 ans qu'un CAP n'a pas été créé sur le LP. 100% des CAP ouverts cette année dans la Loire l'ont été dans des LP privés ! Les bac 2 ans ferment, les élèves qui sont en BEP vont pour la 1/2 en bac pro selon le rectorat, mais à Montbrison ça ne se vérifie pas. Les parents soutiennent les actions ainsi que les élèves. Les personnels ont été reçus après une journée de grève à presque 100%. Ils ont contacté leurs élus. Aucune réponse du Rectorat par la suite.

  11. Professeurs des écoles de St Priest.

    Ils essaient de mobiliser. A St Priest deux collèges ont des suppressions de postes, et beaucoup de suppressions sont « invisibles » : plus de dédoublement en sciences, certaines classes à plus de 30. Ils ne comprennent pas pourquoi il n'y a pas un appel clair 2nd et 1er degré des organisations syndicales majoritaires. Les RASED sont en sursis, la situation en maternelle est catastrophique, etc.

  12. Lycée Colbert (Lyon 8)

    Le collègue parlait en son nom propre. La politique de suppression de postes est nationale, s'interroge comment fédérer et unir pour créer un mouvement ? Perspective de baisse des salaires comme en Irlande et en Grèce. L'IA est un maillon trop faible comme interlocuteur.

  13. Collège Triolet (Vénissieux)

    Impression que ce sont ceux qui crient les plus forts qui seront entendus. Le collège a perdu 21 HP et voudrait en récupérer 18 en Anglais. Ils ont vu l'IA jeudi 11 qui leur a donné 10 heures, mais la collègue ne savait pas si c'était des HP ou des HSA.


II- Débats et propositions d'actions.

  1. Débat

  • Les journées de grève par établissement ne sont pas suffisantes pour poser le rapport de force national.

  • L'institution crée les conditions pour que les collègues s'étripent pour garder quelques moyens dans la misère organisée dans les établissements. L'autonomie quand elle n'est pas au moins à moyens constants est un procédé pour sous-traiter les problèmes engendrés par les diminutions de DHG au niveau des établissements.

  • L'ambition réussite est une vitrine pour le gouvernement. Mais il en vient à faire des économies aussi sur l'ambition réussite.

  1. Propositions d'actions

    - La collègue de Triolet propose que l'on mette en place une grève galopante : les établissements en actions sont massivement en grève une journée, les uns après les autres, sur le même thème des moyens, selon un planning établi. Ils font chacun à leur tour du buz, profite de leur débrayage pour aller sensibiliser leurs collègues de la maternelle à l'université dans leur secteur. Cet embryon de coordination permet d'occuper le terrain médiatique et de se compter pour ensuite poser éventuellement des actions communes. Les revendications sont une révision budgétaire et une enveloppe spéciale de crise pour l'académie du Rhône, le gel de l'autonomie et le gel des suppressions de postes.. Si cela fonctionne les collègues grévistes pourraient aller également à la rencontre d'autres professions en particulier dans le service public.

    - Proposition de continuer à mobiliser dans les établissements, faire des HIS, etc.

    - Mobiliser les parents et les fédérer.

    - Aller dans les écoles pour mobiliser les collègues du premier degré.

    - Voir, si le mouvement prend, quelle pression pourra être menée par rapport aux examens.



Agenda

<<

2020

 

<<

Octobre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2829301234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930311
Aucun évènement à venir les 2 prochains mois